RTL publie…

Les boules Quies célèbrent leurs cent ans cette année. L’entreprise, basée dans l’Essonne, qui fabrique la célèbre petite boule de cire exporte ses dispositifs auditifs dans une vingtaine de pays.

On oublierait presque que leur nom est un nom propre tant l’utilisation des boules Quies est devenue commune, et leur désignation incorporée au vocabulaire. La célèbre petite boule de cire enveloppée de coton célébrera ses cent ans au cours de l’année 2018. Un anniversaire que la PME fêtera à Palaiseau (Essonne), où elle est implantée.

Avec ses 48 salariés, la société fabrique 60 millions de paires de dispositifs de protection auditive par an, qui sont ensuite exportées dans une vingtaine de pays, majoritairement européens. Si l’entreprise ne fait pas que produire ces fameuses boules Quies, le directeur général Ludovic Hardoin reconnaît qu’il s’agit du « produit-phare de la société », représentant un tiers de son chiffre d’affaires.

Les boules Quies ont vu le jour en 1918, créées par un pharmacien à la demande d’une cliente qui souffrait de nuisances sonores.

100 ans après, « la recette reste la même »

Trois ans après cette invention, le pharmacien s’allie avec le mari de cette cliente et un ami. Ensemble, ils montent une société destinée à commercialiser ce dispositif auditif. Le mot « quies » signifie « quiétude » en latin. 

Cent ans après sa naissance, « la recette reste la même », explique Olivier Denis du Péage, président du directoire et descendant de l’un des cofondateurs. Il concède néanmoins que la matière première a été améliorée. Pour lui, si la nature du bruit a évolué en un siècle, le besoin reste identique. L’époque des boules Quies n’est pas encore révolue.

Rendez-vous sur leur site pour tenter de gagner le concours des 100 ans.